M. Corbière

Pouvez-vous me raconter l’histoire de votre propriété ?
Le Château Le Mayne Cabanot nous appartient depuis trois générations. A l’époque, mon grand-père était cordonnier et avait le vignoble en métayage. Ce sont mes parents qui ont repris la charge du vignoble. Lorsque je me suis installé, en 1992, en tant que viticulteur j’ai pris des parcelles en fermage et j’ai par la suite acheté des parcelles ainsi que le Château Haut Bascla là où je vis actuellement. Je possède aujourd’hui 45ha de vignes et je m’occupe également des 60ha de vignes du Château Mayne Cabanot, là où vit ma sœur, Cécile. Elle a, elle aussi, son vignoble.

Pourquoi être en cave coopérative ?
Mon père fait partie des fondateurs de la Cave de Rauzan. Les vignes que j’ai prises en fermage étaient à la coopérative de Rauzan. Pour ces deux raisons j’ai préféré, pour me développer, agrandir la surface de mon vignoble plutôt que de construire mon propre chai. D’autant plus que lorsque j’ai voulu me développer, des opportunités se sont présentées.

Vous êtes une exploitation responsable puisque vous êtes engagé dans la démarche Agriconfiance, en quoi cela se traduit-il au quotidien ?
Au quotidien cela se traduit par une prise de conscience de l’environnement. Nous essayons de réduire au maximum nos traitements phytosanitaires et nous n’utilisons pas d’anti-germinatif.
Concernant la conduite du vignoble, nous avons dû changer notre système de taille. Nous sommes passés de la taille en cordon de Royat à la taille en Guyot simple.

Vous êtes dans notre région ?
Découvrez la biodiversité de notre vignoble sur notre chemin balisé !
+