Devenir vigneron

Interview de Lauriane GOUYON du 24/10/2017 

 

vigneron bordeaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis coopératrice aux Caves de Rauzan. Je suis installée JA depuis mars 2013. J’ai 31 ans. J’ai le statut JA jusqu’en 2018. J’exploite 26,60ha de vignes (24,40ha en fermage et 2,20ha en propriété). Nous sommes trois à travailler sur l’exploitation : deux salariés à temps partiel et moi-même.

 

Quel est votre parcours professionnel ?

J’ai un BAC pro et un BTS dans le commerce du vin que j’ai faits à la MFR de Vayres. A la sortie du BTS, j’ai travaillé dans une grande surface Bio. Cet emploi ne me convenait pas et j’ai souhaité changer d’activité. J’ai décidé alors de reprendre l’exploitation de mes parents qui étaient désireux de prendre leur retraite.

 

Comment s’est déroulé votre parcours JA ?

Je suis allée au point info installation à Bordeaux. Ils m’ont demandé de décrire et d’expliquer mon projet d’installation (autodiagnostic). J’ai alors élaboré avec la Chambre d’agriculture mon PPP (plan de professionnalisation personnalisé). J’ai ensuite fait mon stage préalable de 21 heures qui s’est très bien déroulé. J’ai élaboré mon PDE (plan de développement de l’exploitation). Il est fait pour une durée de 5 ans. Un point est fait tous les ans avec un conseiller. S’installer JA est un parcours long et demande du temps. J’ai commencé à faire les démarches en juin 2012 pour m’installer en mars 2013. Pendant cette période j’étais salariée de mes parents.

 

Que vous a apporté le statut JA ?

Au niveau financier, j’ai pu bénéficier de la dotation jeunes agriculteurs (DJA), des avantages fiscaux et de l’abattement des cotisations sociales. Le parcours JA m’a permis aussi de côtoyer d’autres jeunes dans la même situation que moi. Quand on débute, c’est important de se faire des relations et de pouvoir discuter des problèmes rencontrés.

 

Que vous a apporté la Cave en tant que JA ?

Je me suis installée en mars 2013 en tant que coopératrice à la cave de Nérigean. Suite à la fusion avec la cave de Rauzan en janvier 2016, j’ai pu bénéficier dans le cadre des aides JA, de l’augmentation de la rémunération vignoble. Cet argent a pu me permettre de financer en partie l’achat d’une rogneuse et d’un tracteur. Pour bénéficier de cette aide, je me suis engagée dans la démarche Agri confiance® « niveau avancé ». Elle nous sensibilise aux bonnes pratiques phytosanitaires. Pour ce faire le technicien de la cave est venu sur mon exploitation pour faire un point sur les infrastructures en place et m’aider à planifier les futurs aménagements nécessaires. Du coup, j’ai remis aux normes mon local phytosanitaire. La prochaine étape est l’achat d’un bac de rétention pour les huiles.

 

Depuis que vous êtes installée, quelles évolutions avez-vous apportées à votre exploitation ?

En 2013, j’ai créé ma safranière pour diversifier mon exploitation. Depuis 2014, j’ai un point de vente sur mon exploitation où je commercialise mon safran et mon nom de Château (Château Les Prênes) en accord avec la Cave. Depuis 2015, je m’occupe des vignes de la commune de Nérigean (adhérente de la cave) en prestation de services. Enfin, j’ai eu l’opportunité d’acheter 2,20ha de vignes à un autre adhérent de la cave en 2016 et ainsi d’augmenter la superficie de mon vignoble.

Vous êtes dans notre région ?
Découvrez la biodiversité de notre vignoble sur notre chemin balisé !
+